Retrouvez toutes nos lovely actus sur LE BLOG
 

Procédés techniques

Différents types de toilettes sèches et fonctionnement

DIFFÉRENTS TYPES DE TOILETTES SÈCHES

Diversité et adaptation

Il existe aujourd’hui différents types et systèmes de toilettes sans eau. Cette diversité permet de s’adapter à tous les types de sites.

La législation considère ces sanitaires et les définit ainsi : « Les toilettes sèches ne reçoivent pas d’apport en eau pour la dilution ni pour le transport » (arrêté du 7 septembre 2009 – article 17).

Les toilettes sèches sont respectueuses de l’environnement et engendrent des économies d’eau substantielles.

Côté fonctionnement, on distingue deux principes différents :

  • les toilettes à litière
  • les toilettes à séparation

Concernant les toilettes à litière “biomaîtrisée”, il s’agit d’ajouter de la manière carbonée (copeaux de bois, paille,…) sur les déjections après chaque utilisation. Cela permet le compostage de l’ensemble urines – fèces – litière. Ce mélange est ensuite déplacé dans un bac extérieur étanche pour être composté.

Pour les toilettes à séparation, le principe est de séparer les urines et les fèces afin de les traiter de manière indépendante. Ainsi, les urines peuvent être utilisées comme « engrais » pour des cultures et les fèces sont déshydratées ou vermicompostées.

Découvrez les systèmes que nous utilisons et proposons le plus fréquemment.
Cette liste n’est cependant pas exhaustive, nous vous conseillerons le modèle le plus adapté à votre projet.

Nos exemples de réalisations peuvent également alimenter votre réflexion.

fonctionnement toilettes sèches classiques

TOILETTES À LITIÈRE

Les déchets organiques (fèces, urine) sont recouverts avec d’autres déchets d’origine végétale (copeaux de bois, paille) appelés « litière ». Cette opération est à répéter après chaque passage aux toilettes.

L’ajout de cette litière permet de créer un filtre anti-odeurs et anti-humidité.

La fréquence des vidanges est fonction de l’intensité de l’usage et des capacités du bac de réception choisi.

 

Ce modèle en bois peut prendre la forme d’un cube indépendant, ou être inséré directement dans un bâtiment.

Tarif € : sur-mesure, pour l’intérieur ou l’extérieur – nous consulter

TOILETTES À SÉPARATION

La cuvette séparée en deux permet de dissocier les liquides et solides. Cela ne nécessite pas d’intervention de la part de l’utilisateur mais demande une position assise exclusivement.

Les urines sont évacuées dans le réseau des eaux ménagères (pas de maintenance) ou récupérées dans un réservoir à part. Les solides sont évacués par sacs ou dans un coffre plus grand en sous-sol.

 

Certains modèles incluent une option confort+ avec micro chasse d’eau (consommation basse 0,3L).

 

Tarif € : à partir de 889€ TTC hors installation

Différents modèles et marques disponibles – Nous  consulter.

système toilettes sèches à separation
schema-toilettes-seches-separation-ecodomeo

TOILETTES À SÉPARATION

GRANDE CAPACITÉ

Le plus répandu des systèmes grande capacité est celui incluant un tapis roulant : au lieu de tirer la chasse d’eau, il suffit d’appuyer sur une pédale. Celle-ci actionne alors le tapis roulant qui expédie les matières solides (papiers, fèces) vers un coffre de compostage. Par gravité, les urines sont envoyées par le bas du siège et traitées à part (dans une cuve indépendante ou via un drain d’épandage).

Le traitement des solides peut se faire par déshydratation, compostage ou incinération.

Ce système de grande capacité permet une fréquence espacée de vidange des solides : tous les 2 à 5 ans selon le volume du coffre de compostage.

 

Tarif € : à partir de 2328€ TTC hors installation

Fabricant partenaire : Ecodomeo (Drôme – 26)
Garantie 5 ans

Vous avez des questions techniques ?

Un projet d’installation ?

Maison, cabanon, gîte touristique, hébergement insolite,…

ILS NOUS FONT CONFIANCE

Collectivités - Institutions - Entreprises - Associations - Particuliers

 

DERNIÈRES ACTUS

Rendez-vous sur le blog !